23 raisons qui montrent
qu’un tramway n’est pas la meilleure option.

Un métro VAL n’a pas ces impacts négatifs.

Très, très lent

2 fois plus lent qu’un métro VAL et encore plus lent qu’une voiture.
Simuler la vitesse

4 à 15 minutes

Attendre 4 à 15 minutes le prochain tramway. C’est jusqu’à 3 fois plus long qu’un métro automatique.

Embouteillage

Le maire Labeaume souhaite dégrader la circulation pour forcer les gens à prendre son tramway. Taux de saturation du trafic de 244 % à la jonction Holland et St-Sacrement.

Dégrader la circulation

Interdire de traverser 148 intersections et de tourner à gauche à 58 autres.

6 ans de construction

Refaire les égouts, les aqueducs, les réseaux Bell, Vidéotron, Énergir, Hydro-Québec sur 22 km.

Moins confortable

Souillé en hiver. Sol couvert de gadoue, des éclaboussures de sel. Les vitres embuées. Le froid aux arrêts. Froid glacial qui pénètre le tramway à chaque ouverture des portes.

Sécurité à revoir

Nécessité de revoir le schéma de couverture pour les pompiers et les ambulanciers.

dashboard

Expropriations

La ville devra procéder à 358 expropriations totales ou partielles.

Conducteurs

Un tramway doit avoir des conducteurs. Ce qui augmente les frais d’exploitation. Un métro VAL est automatique.

Coupé en 2

Une dalle de béton de 15 cm coupera la ville en deux, limitant les déplacements à pieds, en vélos et en voiture.

1 241 stationnements éliminés

Suppression de 1 241 places de stationnement, dont 420 sur René Lévesque.

Hiver

La ville devra déneiger, déglacer, dessaler, faire l’entretien des 70 plateformes extérieures. Encore des frais d’exploitation qui s’ajoute chaque année.

5000 arbres coupés

Dont 1700 arbres matures à abattre en haute-ville (23 % des arbres dans le quartier Montcalm, 34 % dans le boisé de l’université Laval).

Compensations financières

La ville devra payer jusqu’à 30 000 $ par commerce touché par la construction.

Prix

Le tramway coute 150 millions $ le kilomètre, c’est plus que le prix d’un métro VAL. Il coutera aussi 40 % de plus par année en frais d'exploitation.

Pollution visuelle

Le tramway ajoutera des fils électriques et des poteaux

Collisions

Un tramway est source de collisions avec des piétons, voitures, vélos. Regardez l’actualité.

Durée de vie très courte

Le tramway devra être remplacé tous les 30 ans. C’est 20 ans de moins qu’un métro VAL !

Peu fiable

En 2018, Bordeaux comptabilise 372 pannes bloquantes qui dégradent la fiabilité du tramway. C’est une augmentation de 142 % en 4 ans, et cela sans hivers québécois !

Capacité très limitée

Le tramway a une capacité de 3 900 passagers. Dans 15 ans, elle atteindra 92 % à l’heure de pointe. Un spectacle au centre Vidéotron ou sur les plaines prendrait 3 à 4 heures au maximum de sa capacité !

75 décibels

Le tramway ajoute 75 décibels à dix mètres. De 5 h à 1 h tous les jours.

Perte d’espace

Le tramway occupe 7,6 m de largeur sur la rue. Cet espace vide, à 99 % du temps, ne pourra jamais être utilisé par les vélos, les voitures et les piétons.

Camions interdits

Les camions seront interdits au centre-ville.

Les tramways ont des accidents,
des pannes qui dégradent la fiabilité

179 accidents

En 2018 à Bordeaux, 179 accidents impliquant des véhicules, des vélos et 41 piétons ont été recensés. Piétons flâneurs ou cyclistes pressés, les tramways doivent régulièrement faire face à des comportements imprévisibles. Résultat, ils activent le freinage d’urgence près de 3 fois par jour, pour éviter les usagers sur les voies. Ce chiffre est en augmentation.

Source »
Le tramway tue entre 2 à 8 personnes par an »

Vitesse commerciale dégradée

À Bordeaux, les usagers subissent une dégradation des performances du tramway. La vitesse commerciale du tramway sur le parcours Stalingrad – Hôtel-de-Ville est de moins de 14 km/h, ce qui rend le vélo plus performant. Sur d’autres trajets, les temps de parcours en tramway sont supérieurs au temps de parcours mesurés pour les bus en 1988.

Source »

372 pannes bloquantes

Cela est d’autant plus problématique que le réseau fait face à de nombreux incidents. Le dernier rapport de l’exploitant révèle une augmentation de 148% des pannes en 4 ans. On dénombre 372 pannes bloquantes avec remorquage-poussage. 0,54 panne par 1 000 km.

Source »

Saturation chronique

Le réseau de tramways de Bordeaux est aujourd’hui confronté à deux difficultés : la saturation et la dégradation de ses performances. Les rames sont très chargées et la presse régionale se fait régulièrement l’écho de l’exaspération quotidienne des usagers. Les limites du tramway comme épine dorsale du réseau sont désormais atteintes après 16 ans.


Déplacez-vous rapidement!

Un transport flexible et efficace, avec une sécurité sans compromis, capable de grandir.

CityVAL

Visitez le site j’y vais en métro pour avoir plus d’informations

© 2021 Métro de Québec Métro de Québec | Vitesse | Métro VAL | Budget | Tramway | Photos | Densité | Spécifications | Calculs
Le métro VAL est la meilleure option! | Twitter | YouTube | Contact
Métro de Québec est indépendant. Aucun financement public ou privé. Nous appuyons tous les partis politiques en faveur du métro VAL. Aucun lien avec l'industrie.